BWV 35   L'esprit de l'âme sont confondus
Première partie  
1. Sinfonia
Oboe I/II, Taille, Violino I/II, Viola, Organo obligato, Continuo
 
2. Air A
Oboe I/II, Taille, Violino I/II, Viola, Organo obligato, Continuo
  L'esprit et âme sont confondus
Lorsqu'ils te contemplent, mon Dieu,
    Car les miracles dont ils ont connaissance
    Et que le peuple proclame avec allégresse
    Les ont rendus sourds et muets.
3. Récitatif A
Continuo
  Je m'étonne,
En effet tout ce que l'on voit
Ne peut que nous frapper d'étonnement.
Il suffit que je te contemple,
O fils de Dieu bien-aimé,
Pour qu'en moi s'évanouissent
Raison et même bons sens.
Tu fais
Que ce que l'on considère normalement comme miracle
N'est rien comparé à ceux que tu accomplis toi-même.
Tu es suprêmement riche en miracles par ton nom, tes actes et ta mission,
Aucun miracle ne t'est comparable sur cette terre.
Aux sourds tu rends l'ouïe,
Aux muets la parole,
Oui, bien plus encore,
Tu ouvres d'une parole les paupières aveugles.
Ce sont là des oeuvres miraculeuses
Dont choeur des anges lui-même ne peut exprimer
Assez glorieusement la puissance.
4. Air A
Organo obligato, Continuo
  Tout ce que Dieu a fait est bien fait.
Son amour, sa fidélité
Nous sont chaque jour renouvelés.
Lorsque l'angoisse et l'affliction nous accablent,
Il dispense en abondance la consolation,
Car il veille chaque jour pour nous.
Deuxième partie  
5. Sinfonia
Oboe I/II, Taille, Violino I/II, Viola, Organo obligato, Continuo
 
6. Récitatif A
Continuo
  Ah, Dieu puissant, laisse-moi constamment méditer tout cela
Afin que je t'enferme avec félicité dans mon âme
Laisse ton doux baume attendrir ce coeur tout endurci;
Ah, pénètre mes oreilles de l'index de ta grâce,
Sinon je suis perdu,
Et dénoue aussi de ta main puissante
Les liens de ma langue
Afin que je glorifie
Dans une sainte dévotion
Ces preuves miraculeuses
Et que je m'en révèle l'enfant et l'héritier.
7. Air A
Oboe I/II, Taille, Violino I/II, Viola, Organo obligato, Continuo
  Mon seul désir est de vivre en Dieu,
Ah, puisse déjà venir heure
D'entonner avec tous les anges
Un joyeux Alléluia!
Mon Jésus bien-aimé, libère-moi donc
Du joug affligeant de la douleur
Et permets-moi de remettre bientôt en tes mains
Ma vie de supplices.


Besetzung   Solo: A, Oboe I/II, Taille, Violino I/II, Viola, Organo obligato, Continuo
Entstehungszeit   8. September 1726
Text   Georg Christian Lehms 1711
Anlass   12. Sonntag nach Trinitatis
Diskussion   Aryeh Oron Julian Mincham

Bach Cantata Page