BWV 20   O Éternité, parole foudroyante!
Première partie  
1. Choeur
Tromba da tirarsi col Soprano, Oboe I-III, Violino I/II, Viola, Continuo
  O Éternité, parole foudroyante,
O glaive qui transperce l'âme,
O commencement sans fin!
O Éternité, temps intemporel,
Ma tristesse est si grande
Que je ne sais de quel côté me tourner;
Mon coeur tremble tant d'effroi
Que la langue me colle au palais.
2. Récitatif T
Continuo
  Il n'est aucune infortune sur la terre
Dont la durée soit éternelle:
Le temps finira bien par l'effacer un jour.
Hélas! Mais hélas!
Le supplice de l'éternité n'a pas même d'issue;
Il prolonge sans fin le martyre.
Oui, comme jésus le dit lui-même,
Hors de l'éternité, point de salut.
3. Air T
Violino I/II, Viola, Continuo
  Éternité, tu m'emplis d'anxiété,
L'éternité, c'est vraiment trop long!
Hélas! Ici, on ne plaisante guère, en vérité.
Les flammes de l'éternité
Aux autres ne se comparent point;
Mon coeur rempli d'effroi frémit
Lorsque j'imagine ce supplice
Et que je tourne mes pensées vers les Enfers.
4. Récitatif B
Continuo
  Si l'on pense que les tourments des damnés
Exigent autant d'années qu'il en faut
A l'herbe et aux étoiles pour apparaître sur la terre et au ciel;
Si l'on pense que le supplice n'a pas plus de limites
Que le nombre des hommes sur la terre
Depuis le commencement des âges,
Voici donc enfin
Ce qui en donnerait le but et la mesure:
Il faudrait bien qu'un jour il cessât.
Mais si toi, le damné,
Tu as enduré pendant des millions d'années
Les souffrances de tous les démons,
Jamais alors tu n'en verras la fin;
Le temps, que personne ne sait mesurer,
Renaît à chaque instant,
Toujours nouveau,
Pour l'éternel tourment de ton âme.
5. Air B
Oboe I-III, Continuo
  Dieu est juste en ses oeuvres.
Aux brefs péchés de cette terre,
Il a donné de longs supplices;
Ah! Si la terre pouvait seulement s'en souvenir!
Bref est le temps, prompte est la mort à venir,
Penses-y, ô enfant de l'homme!
6. Air A
Violino I/II, Viola, Continuo
  Homme, cherche le salut de ton âme,
Échappe à l'esclavage de Satan
Et délivre-toi des péchés,
Pour que la mort, qui accable les damnes,
Dans le gouffre aux odeurs de soufre
Ne ronge à jamais ton âme
Homme, cherche le salut de ton âme!
7. Choral
Tromba da tirarsi e Oboe I/II e Violino I col Soprano, Oboe III e Violino II coll'Alto, Viola col Tenore, Continuo
  Aussi longtemps qu'un Dieu sera aux Cieux
Pour régner par-delà les nuages,
Existera un tel martyre:
Tour à tour accables par le froid, la chaleur,
Par la peur et la faim, la frayeur et le feu et la foudre,
Ces maux pourtant ne les consumeront pas.
Et ce supplice ne prendra de fin
Que si Dieu n'est plus éternel.
Deuxième partie  
8. Air B
Tromba da tirarsi, Oboe I e Violino I, Oboe II e Violino II, Oboe III e Viola all' unisono, Continuo
  Réveillez-vous, réveillez-vous, brebis égarées,
Sortez de la torpeur des péchés
Et hâtez-vous de sanctifier votre vie!
Réveillez-vous avant que ne retentisse la trompette
Qui dans l'effroi vous sortira de la tombe
Et vous mènera au Tribunal divin devant le Juge Suprême de la terre!
9. Récitatif A
Continuo
  Abandonne, homme, les voluptés de cette terre:
Luxe, vanité, richesses, honneur et argent;
Songe donc
Dès maintenant,
Alors que verdit l'arbre de vie,
A ce qui peut te procurer la paix;
Peut-être est-ce là ton dernier jour.
Tout homme ignore l'heure de sa mort.
Qu'il arrive vite et sans peine,
Le froid du trépas,
Et peut-être que dès cette nuit
Un cercueil attendra à ta porte.
C'est pourquoi songe d'abord
Au salut de ton âme!
10. Air (Duo) A T
Continuo
  O enfant de l'homme,
Tu cesseras vite
D'adorer le péché et la terre,
Pour que le supplice
Où l'on hurle et claque des dents
Ne te soit pas infligé pour l'éternité!
Ah! Médite l'exemple de l'homme riche
À qui dans la souffrance
Manque jusqu'à
La moindre goutte d'eau!
11. Choral
Tromba da tirarsi e Oboe I/II e Violino I col Soprano, Oboe III e Violino II coll'Alto, Viola col Tenore, Continuo
  O Éternité, parole foudroyante,
O glaive qui transperce l'âme,
O commencement sans fin!
O Éternité, temps intemporel,
Ma tristesse est si grande
Que je ne sais de quel côte me tourner.
Reçois-moi, si Tu le veux,
Seigneur jésus, dans Ton Ciel de joie!


Besetzung   Soli: A T B, Coro: S A T B, Tromba da tirarsi, Oboe I-III, Violino I/II, Viola, Continuo
Entstehungszeit   11. Juni 1724
Text   1,7,11: Johann Rist 1642; 2-6,8-10: Umdichtung eines unbekannten Bearbeiters
Anlass   1. Sonntag nach Trinitatis
Diskussion   Aryeh Oron Julian Mincham

Bach Cantata Page